load-icon
Gif et marques

GIF et droit : que personne ne bouge !

Marketing | Réseaux sociaux

Gif et marques

À l’heure où le contenu est roi sur Internet, varier les formats est plus que jamais conseillé. Au-delà des classiques textes, images, infographies et vidéos, le GIF a repris ses lettres de noblesse ces dernières années. Face à ce succès, Twitter et Facebook ont récemment rendu possible la publication d’images animées. Retour sur l’histoire du GIF animé et les possibilités d’usage pour les marques.

Petite histoire du GIF

Le GIF, acronyme de Graphics Interchange Format, a vu le jour en 1987. À la base, il ne s’agit que d’un format d’image en couleur, mais il offre rapidement la possibilité de stocker plusieurs images dans un même fichier et donc de s’animer en tournant en boucle.

La renaissance

Alors qu’il fête ses 20 ans, le GIF redevient miraculeusement à la mode au tournant 2007-2008. Il prend de nouvelles formes et les internautes lui trouvent de nouveaux usages : traduction d’une émotion ou d’une réaction, référence culturelle, twist humoristique…

De nouveaux outils, comme MakeAGif ou Imgflip, permettent également de créer ses propres GIFs à partir d’images ou de vidéos. L’avènement des plates-formes telles que Tumblr ou Reddit participe à la nouvelle vie des GIFs, devenus contenus viraux idéaux et vecteurs de la webculture.

Copyright – Guillaume Kurkdjian

 

Copyright – Netflix

Que peut-on faire ou pas ?

Flou juridique

La renaissance des GIFS est également une opportunité pour les marques. La question des droits se pose néanmoins. Éléments de réponses sur ce qui est faisable, ou pas.

Se servir du droit de courte citation

À utiliser avec précaution !

Il existe dans le Code de la Propriété Intellectuelle des cas pour lesquels l’autorisation de l’auteur de l’oeuvre n’est pas requise pour des raisons pratiques ou dans l’intérêt du public. Le droit de citation entre dans ce cas de figure. Pour ce faire, l’extrait doit répondre à trois critères :

  • Brièveté de la citation : un GIF est par définition court s’il s’agit d’un extrait de série, de film ou de documentaire.
  • Respect du droit de paternité de l’auteur : le contexte dans lequel apparaît le GIF doit indiquer clairement le nom de l’auteur et la source de l’oeuvre pour ne pas porter atteinte au droit moral.
  • Caractère nécessairement critique, pédagogique, scientifique ou d’information. C’est là que l’utilisation de GIF par une marque peut poser problème étant donné l’objectif mercantile des outils de communication sur lequel le GIF pourra se situer : compte Twitter, page Facebook ou site web par exemple.

Utiliser des plates-formes ayant signé des partenariats

Lancé en 2013, Giphy est une base de données de GIFs. La firme a rapidement pris de l’importance et signe désormais des partenariats avec plus de 500 sociétés, marques et artistes qui autorisent le partage de GIFs sur les réseaux sociaux.

Il existe toutefois une myriade de GIFs hébergés sur Giphy qui n’entrent pas dans les cases de ces accords, la prudence reste donc de mise.

Créer des contenus propres

Le moyen le plus sûr d’utiliser le format GIF sans risquer quelconque ennui est de créer ses propres contenus. Certaines marques comme Nutella l’ont bien compris et exploitent le potentiel de storytelling de ce format sur Facebook et Twitter. Fini d’être sages comme des images, place au mouvement !

À retenir

  • Plus viral que jamais, le GIF est un format qui a le vent en poupe. Il offre de multiples possibilités pour les marques.
  • Le droit français reste assez flou sur l’utilisation des GIFs existants.
  • Le mot d’ordre est donc la créativité en passant par la réalisation de contenus propres.

2 commentaires

  1. Bonjour et merci pour cet article.

    En ce moment, je me penche pas mal sur ce sujet également.

    Concernant l’utilisation des giphy partners http://giphy.com/partners. Pensez-vous que ça reste légal à l’utilisation même en France ? Car ayant moi-même contacté Giphy à propos de la mention « commercial use » qu’ils interdisent, ils m’ont répondu ceci :
    « Make sure you’re comfortable that your use complies with any laws applicable where you’re located, as well as our terms of service. On the latter, we unfortunately aren’t able to advise as to what exactly what would constitute a commercial use. » Ils m’ont également parlé du fair use, mais qui n’est qu’applicable aux US.

    A priori, personne ne s’est jamais fait attaqué dans le monde entier pour une utilisation de GIF. On pointe souvent du doigts Buzzfeed qui engrange des millions et utilisent énormément de contenu basé sur des GIF.

    En France malheureusement, je ne suis pas parvenu à trouver l’exemple d’une marque qui utiliserait un gif issue de séries ou de films directement sur leur site, ils utilisent généralement des gifs qu’ils ont produits eux même. A noter que sur les réseaux sociaux on observe au contraire que c’est open-bar.

    D’ailleurs l’autre piste qui me semble viable légalement en France et que vous n’envisagez pas sur votre article est l’achat de vidéo en ligne (genre gettyimage etc) puis de les transformer en GIF. L’utilisation ici me semble légale et j’ai d’ailleurs pu observer cela dans un email d’AlloResto.

    Merci d’avance pour votre réponse
    Gautier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


vous aimerez aussi...