load-icon
Comment les marques d'alcool peuvent communiquer sur le web

Alcool & digital : comment éviter la gueule de bois ?

Marketing

Comment les marques d'alcool peuvent communiquer sur le webComment communiquer en digital quand on est une marque d’alcool ? Vaste débat ! La législation sur les réseaux sociaux s’est déjà durcie en 2013. Pour y voir plus clair, l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité a publié une infographie destinée aux acteurs de ce secteur.  

L’objectif ? Connaître les bonnes pratiques pour communiquer de façon à la fois conforme et responsable.

Un public averti

Communiquer à propos d’alcool est possible sur des sites respectant la règle du 70/30, c’est-à-dire qu’ils comptent au moins 70 % de public adulte. Sont exclus les sites dédiés à la jeunesse, les sociétés et fédérations sportives ainsi que les ligues professionnelles.

Le bon format

En médiatisation, les formats intrusifs et non identifiables directement comment étant publicitaires sont formellement interdits. Il s’agit de formats perturbants et non sollicités par l’internaute, par exemple : vidéo autoplay, flash transparents, pré-roll ou post roll. De la même manière, les formats interstitiels ne sont pas autorisés.

Message sanitaire

Le message à caractère sanitaire doit être clairement lisible, visible, exclusivement à l’horizontale et exprimé selon la formule : “L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.”. Bon à savoir : pour des raisons liées à la dimension du support, il est possible de réduire la mention à la première phrase.

Que peut-on dire et/ou montrer ?

La représentation de personnages est autorisée seulement si elle traduit une fonction professionnelle : sommelier, caviste, chef… En revanche, il n’est pas possible de représenter un consommateur classique.

Aucune argumentation ne doit être tirée de la teneur en alcool de la boisson. L’origine géographique, historique ou portant sur les matières premières du produit peut être mentionnée. Le mode d’élaboration peut également servir d’axe de communication ainsi que les références relatives aux distinctions obtenues, les aspects culturels et et éléments typiques.

Il est possible de mettre en évidence les conditions optimales de dégustation ou de service du produit ainsi que les associations culinaires. Ce créneau est choisi par beaucoup de marques qui mettent ainsi en valeur le moment de consommation.

 

À retenir

  • Pour communiquer à propos d’alcool, certains supports et formats sont interdits.
  • La règle du 70/30 doit être impérativement appliquée, c’est-à-dire que le site doit avoir un public composé au moins à 70 % de personnes majeures.
  • Il n’est pas possible de montrer des consommateurs lambdas mais uniquement des professionnels dans le cadre de leur métier.
  • Les possibilités de communiquer sur les marques d’alcool restent larges : origines, fabrication, dégustation, aspects culturels du produit…

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


vous aimerez aussi...