load-icon
Facebook at Work

Facebook at Work : futur concurrent de Linkedin ?

Réseaux sociaux

Facebook at WorkAu-delà de son usage privé, Facebook fait un pas dans le monde de l’entreprise avec Facebook at Work et rejoint ainsi les autres réseaux professionnels déjà reconnus, Linkedin en tête. Une future concurrence pour ce dernier ? Pas vraiment. Le point sur Facebook at Work.

Encore en phase de test

Décliné en application et en site, Facebook at Work est réservé pour l’instant à certaines entreprises. Facebook continue de collecter le feedback des sociétés testeuses. Pour l’heure, 450 entreprises dans le monde l’utilisent parmi lesquelles : Heineken, Century 21 ou encore Hootsuite.
Pour rassurer les entreprises, l’outil se veut séparé du Facebook traditionnel, sûr et sécurisé. Les informations sont uniquement partagées entre employés d’une même entreprise avec une totale étanchéité entre compte personnel et compte professionnel.

Plate-forme familière

Facebook at Work permet aux collègues de se connecter et de collaborer dans un environnement qu’ils connaissent déjà : news feed, groupes, évènements … C’est le principal avantage de l’outil. La prise en main est particulièrement facile. Le fonctionnement de Facebook est à la fois simple et connu pour générer une utilisation spontanée.

Facebook at Work est pensé comme un outil de communication, idéal pour mettre l’information en circulation. L’objectif pour les entreprises : éliminer ou réduire considérablement leurs besoins d’outils de collaboration internes : vidéoconférence, liste de diffusion de mails ou intranet par exemple.

Quelques points faibles sont à soulever : pas de gestionnaires de tâche, de plannings, d’éditeur de textes ou de tableurs pourtant essentiels au fonctionnement d’une entreprise.

D’après Business Insider, l’ouverture au public devrait se faire avant la fin de l’année. La publicité devrait être introduite à partir de ce moment-là et le modèle deviendrait payant avec une tarification mensuelle ensuite en fonction du nombre d’utilisateurs.

Le mode payant pourrait coûter entre 1 et 5 dollars par mois et par utilisateur. Pour justifier son futur prix, Facebook explique que les entreprises ont des exigences spéciales en termes d’outils de travail : gestion de sécurité des données, authentification unique (single sign-on).  

Bien qu’encore absent sur le marché, Facebook at Work a un avantage de taille puisqu’il propose dans le cadre du travail une expérience déjà connue d’un milliard et demi de membres.

Pour autant Linkedin n’a pas de souci à se faire, l’usage étant totalement différent. Tourné vers l’interne, Facebook concurrence des applications Saas telles qu’Hipchat et des réseaux sociaux internes Yammer ou Jive par exemple.

 

À retenir

  • Facebook fait un pas dans le monde de l’entreprise avec Facebook at Work
  • L’outil est encore en phase de test, il devrait être accessible d’ici la fin de l’année
  • Facebook mise sur son expérience, connue d’un milliard et demi de membres

1 commentaire

  1. Facebook at work n’est peut-être pas un concurrent direct de Linkedin, mais ce qui est certain c’est qu’il va attirer beaucoup de monde.
    Un cocooning pour les collègues, un coin pour s’échanger en sortant du cadre classique « fil d’actualité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


vous aimerez aussi...