load-icon
Banque et digital

Banques & digital : un retard à combler

Marketing

Banque et digitalParmi les incontournables de la vie quotidienne de chacun se trouvent à la fois le web et la banque. Alors, où en est le secteur bancaire en termes de digital ? L’agence de notation D-Rating a mené l’enquête, analyse en 3 points à découvrir !

1- Des réseaux sociaux mal exploités

100 % des banques traditionnelles sont présentes sur Twitter. Pour autant, toutes ne s’en servent pas comme canal de relation client mais plutôt comme outil de partage d’informations et de redirection vers d’autres services en cas de problème.

Le délai de réponse peut même aller jusqu’à deux jours. Sans réponse directe pour des clients en attente d’information, l’intérêt d’être présent sur les réseaux sociaux se limite fortement. En toute logique, les banques en ligne l’ont bien compris et sont bien plus réactives.

> Retrouvez à ce sujet notre livre blanc – Relations client & réseaux sociaux : quelle stratégie pour les marques ?

LivreBlancReseauxSociauxRelationClient

2 – Les clients donnent leur avis en ligne

Quand il s’agit de choisir une nouvelle banque, un réflexe de plus en plus répandu consiste à rechercher l’avis de clients en ligne, idem quand on souhaite faire remonter un problème. Pour preuve : 8 Français sur 10 recherchent l’avis d’autres consommateurs lorsqu’ils se renseignent sur une banque.

38 % des Français estiment que leur banque ne leur propose pas de moyens simples et rapides pour pouvoir demander des renseignements ou faire une réclamation et 33% n’obtiennent pas de réponse rapide de leur banque lorsqu’ils effectuent une telle démarche. Un des moyens de partager leur insatisfaction est d’écrire des avis en ligne.

> À lire à ce sujet : Avis clients – Le secteur bancaire n’échappe pas au phénomène

3 – Des applications à améliorer

La sécurité des applications est également à améliorer. Le laboratoire Pradeo, spécialisé de la sécurité mobile a testé plus de 50 applications et le verdict est sans appel : aucune n’a passé le texte. Ce constat inquiétant doit être corrigé au plus vite par les banques au risque de perdre la confiance de leurs clients.

À retenir

  • Les banques ont un grand retard à combler sur les problématiques digitales.
  • Les réseaux sociaux ne servent pas systématiquement de canal de service client.
  • La problématique des avis clients est trop peu considérée.
  • Les applications mobiles ont de sérieux problèmes de sécurité.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


vous aimerez aussi...