load-icon
Quel calcul pour quels taux d'engagement?

Taux d’engagement : comment le calculer ?

Nos réalisations | Réseaux sociaux

Afin d’évaluer le succès d’une page Facebook, le taux d’engagement est une donnée clé. Pour le calculer, un certain nombre de méthodes existe, mais elles donnent rarement les mêmes résultats. Comment se calcule le taux d’engagement ? Éléments de réponse.

Le taux d’engagement selon Facebook

Il y a encore quelques mois, Facebook restait évasif sur le calcul du taux d’engagement de ses pages : la définition qui en était donnée était « le taux d’engagement mesure la qualité des interactions de vos fans avec votre contenu ».
Dans un souci de transparence, Facebook a clarifié dans sa rubrique « Aide » les éléments pris en compte pour le calcul du taux d’engagement : « Le taux d’engagement correspond au pourcentage des personnes qui ont vu une publication et qui l’ont aimée ou partagée, qui ont cliqué dessus ou qui ont ajouté un commentaire. » Le calcul pour trouver ce taux est donc le suivant :

Utilisateurs engagés : nombre de personnes ayant aimé, partagé, commenté ou cliqué sur la publication Portée : nombre de personne ayant vu la publication
Les utilisateurs engagés correspondent au nombre de personnes ayant aimé, partagé, commenté ou cliqué sur la publication. La portée est le nombre de personnes ayant vu la publication.

Facebook propose ainsi la statistique « taux d’engagement » dans l’administration des pages.

Facebook propose le taux d'engagement dans ses statistiques.

Cette fonction permet aux administrateurs de réaliser automatiquement le calcul. En apparence très pratiques, on remarque cependant que les chiffres donnés sont des nombres entiers, et donc arrondis. Cette approximation peut donner des résultats tronqués, en particulier lorsque l’on parle de pages qui dépassent les 100 000 fans.

De plus, Facebook ne répond pas à toutes les questions : Quelles données sont arrondies ? Comment le sont-elles ? La différence entre le taux donné par Facebook et le taux calculé à la main peut dépasser les 5%.

Nous recommandons donc de privilégier le calcul indiqué par Facebook tout en le calculant à la main. L’opération est simple et garantit une meilleure maîtrise du taux d’engagement.

 

Quels taux d’engagement ?

Calculer le taux d’engagement d’une page sans en être l’administrateur

La méthode indiquée par Facebook n’est possible que pour les administrateurs de page : la portée d’une publication, par exemple, est une information non accessible.

La principale méthode pour pallier ce manque consiste à prendre les éléments les plus facilement identifiables : les commentaires, les partages et les « likes » de chaque publication et de les calculer par rapport au nombre de fans total.

Lorsque l'on n'est pas administrateur d'une page Facebook, ce calcul peut donner des indications précieuses.

Cette méthode est moins précise que celle de Facebook car elle ne dispose pas d’autant de données que le calcul de référence. Mais elle a le mérite d’être un indicateur concret du succès d’une publication et de son taux de couverture. Ce dernier peut s’obtenir grâce à la formule (portée fans / nombre de fans) x 100.

En effet, alors que la baisse du reach de Facebook touche toutes les pages, il peut être intéressant de comparer les interactions suscitées par une publication à l’audience totale, afin d’estimer l’efficacité de la page.

Le taux d’engagement tonalisé

On peut également chercher à qualifier le taux d’engagement. Une marque subissant un « bad buzz » verra le taux d’engagement de sa page croître fortement à cause de messages négatifs. Chercher à comprendre l’intention des utilisateurs engagés peut permettre de mieux appréhender la communauté de fans d’une page.

Le taux d’engagement tonalisé s’obtient de la même façon que les taux d’engagement précédemment cités, mais en se concentrant sur la tonalité des engagements. Ainsi, en identifiant le nombre de commentaires et de partages positifs et en les ajoutant au nombre de « likes », on obtient le nombre d’interactions positives d’une publication. Si, au contraire, on cherche le taux d’engagement négatif d’une publication, on additionnera les commentaires et partages négatifs.

Il s’agit ensuite de diviser ce nombre par la portée de la publication ou par le nombre de fans de la page, suivant les informations à disposition.

Le taux d'engagement tonalisé peut être d'une aide précieuse.

Plus chronophage, cette méthode a le mérite de donner plus de sens à cette statistique. Le taux d’engagement tonalisé est utilisé par Groupe 361 pour qualifier les conversations de ses clients avec leurs publics.

 

Quelles stratégies pour le taux d’engagement ?

On a donc le choix face à la diversité des taux d’engagement. La méthode préconisée par Facebook apparaît comme la plus légitime. Toutefois, les autres approches, notamment le taux d’engagement tonalisé, permettent d’en affiner les résultats ou de les envisager sous un nouvel angle.

Il est donc possible de développer une stratégie à l’aide de plusieurs taux d’engagement complémentaires. L’essentiel est alors de conserver la ou les méthode(s) choisie(s) tout au long de l’analyse. Un taux d’engagement n’est pertinent que si on observe ses changements dans le temps. Le delta d’évolution est donc une donnée capitale pour une stratégie crédible.

 

L’attitude à avoir vis-à-vis du taux d’engagement n’est pas nécessairement d’en choisir un au détriment des autres. La référence reste la méthode donnée par Facebook, mais les autres taux d’engagement qui circulent sur le web n’en ont pas moins une signification et un intérêt réels. Vous pouvez trouver un récapitulatif des différentes méthodes de calcul dans l’infographie Groupe 361 ci-dessous.

 

Que retenir ?

  • Les chiffres fournis par Facebook peuvent être biaisés
  • Le calcul préconisé par Facebook sert de référence, mais d’autres méthodes peuvent affiner ses résultats, à l’instar du taux d’engagement tonalisé utilisé par Groupe 361
  • L’essentiel est de considérer l’évolution d’un taux d’engagement précis dans le temps

 

Il existe plusieurs calculs du taux d'engagement.

24 commentaires

  1. […] Les médias sociaux ont changé notre façon de nous informer, de communiquer, de nous divertir… En 2013, les grands acteurs sont restés les mêmes : Facebook, Twitter, Google+, Instagram, Pinterest… mais la sphère social media est en perpétuelle mutation. Taux d’engagement : comment le calculer ? | Groupe 361. […]

  2. […] La publication de contenu dans le cadre d’une stratégie en ligne peut facilement devenir une source de stress et d’inquiétude, surtout lorsque nous sommes pris à la dernière minute pour composer un article pour lequel nous n’avons aucune inspiration. Taux d’engagement : comment le calculer ? | Groupe 361. […]

  3. […] L’état des lieux de départ Ce qu’il faut bien mettre en avant, c’est le point de départ. Nombre total de fansPortée totaleNombre de partages, j’aime, et commentairesNombre de publication crééesPublications les plus populaires Il y a plusieurs manières de trouver cette information. Analyse de la concurrence. Blog.hootsuite. Votre site Web est la pierre angulaire de la présence en ligne de votre entreprise. Aux côtés de votre site Web se trouve une aide précieuse : les réseaux sociaux. Il est important d’intégrer votre présence sur les réseaux sociaux et sur votre site Web afin de diriger continuellement le trafic vers vos ressources en ligne. Guide 2016 de la taille des images sur les réseaux sociaux. Taux d’engagement : comment le calculer ? | Groupe 361. […]

  4. Bonjour,
    Est-il possible de calculer le taux d’engagement sur 27 jours? J’ai appliqué votre formule soit nb d’utilisateurs engagés (sur 27 jours) / portée totale (sur 27 jours) * 100. J’obtiens au final un taux de 6,65. Est-ce possible ? Existe t’il un taux de référence pour les pages d’entreprise ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


vous aimerez aussi...