load-icon
Facebook food

Facebook : les marques food passent à table

Réseaux sociaux

Pour se mettre en appétit

Facebook foodBlogs culinaires, émissions thématiques qui jouent le jeu de la social TV, le food a le vent en poupe depuis plusieurs années maintenant.

L’alimentation est au coeur de notre vie quotidienne et cela se répercute naturellement sur le réseau social le plus utilisé en France : Facebook. Une étude menée par Nuke Suite donne un éclairage sur les pratiques de marques de food sur Facebook. Analyse.

Un terrain de jeu idéal

  • Aspect visuel
  • Produits au coeur du quotidien des internautes
  • Regain d’intérêt pour l’alimentation
  • Tendance DIY

Tous les voyants sont au vert pour que les marques food se déploient sur Facebook.

Une concurrence très rude

Tous les positionnements du secteur agro-alimentaire se retrouvent sur Facebook créant de fait une hyper concurrence pour être à la fois visible et engageant auprès des membres.

À l’heure où le fil d’actualité peut vite être saturé de contenus publicitaires, Facebook privilégie les publications des amis des fans. Pour les marques, trois options existent :

  • Payer pour bénéficier de visibilité
  • Miser sur la viralité avec des contenus engageants ou à dotation
  • Mixer les deux

À quelle fréquence poster ?

Les marques publient entre 2 et 3 posts hebdomadaires, un rythme de croisière commun à d’autres secteurs.

  • 10,5 publications mensuelles en moyenne
  • 1105 interactions par publications
    • 843 réactions
    • 119 commentaires
    • 143 partages

Quand poster ?

L’heure où les fans sont le plus en ligne ? Les moments de consommation ? Quid des concurrents ? La question de l’heure des publications est corsée pour toutes les marques.

L’étude met en avant deux journées qui concentrent 38 % des publications : le lundi et le vendredi. Alors que le temps consacré à la cuisine y est plus important, le week-end est délaissé avec seulement 16 % de publications. Il est pourtant malin de publier à contre-courant pour sortir du lot.
Les heures précédant les repas sont privilégiées avec une hausse progressive des publications entre 10h30 et 12h30 et de 17h à 19h. Le moment idéal pour se mettre en appétit.

Quel format ?

Les marques de food ont bien compris l’importance du format natif : 66 % des contenus partagés sont des photos et 18 % des vidéos. Dans un secteur qui se prête aux contenus visuels, il s’agit de la meilleure manière de communiquer : ce sont les formats les plus engageants et les plus valorisés par Facebook.

Une vidéo suscite 3 fois plus d’engagement et 6 fois plus de partages qu’un lien. 

 

Pour aller plus loin, retrouvez notre article “Médias d’image et food : quand les marques passent à la casserole” 

À retenir

  • Facebook est une plateforme très utilisée par les marques de food.
  • La concurrence y est rude pour être visible et engageant.
  • Peu de marques postent le week-end et en dehors des heures précédant les repas.
  • Les formats natifs sont à privilégier, vidéo en tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


vous aimerez aussi...