load-icon
Smartphone et repas healthy

Expertise et audience qualifiée : les influenceurs healthy ont la côte !

Influence | Réseaux sociaux | Web

Smartphone et repas healthy Nous vivons une ère où les graines de chia récoltent plus de likes sur Instagram que Michèle Obama, où l’on préfère la tisane à l’apéritif de 19h et où le « Miracle Morning » vous encourage à vous lever aux aurores pour vous accorder un « supplément de vie ».

Face à ces changements majeurs dans les modes de vies, quelle visibilité les marques peuvent-elles aller chercher pour inscrire leur communication dans le quotidien de leurs consommateurs  ?

Visuel-blog

Regardez autour de vous  : le bien-être est partout et, par extension, les appels à prendre soin de vous et de votre santé. Les influenceurs sont de plus en plus nombreux à prendre la parole pour encourager leur audience à faire du tri dans ses habitudes.

Mais que serait l’influence sans crédibilité  ? Deux leviers sont alors activés : l’expertise professionnelle ou les acquis de l’expérience.

A titre d’exemple, @davfit_coach_sportif compare chaque jour sur Instagram 2 produits similaires dont il décortique les étiquettes de composition pour permettre à ses abonnés de faire de meilleurs choix de consommation.  Relayé par des comptes d’autres influenceurs séduits par son contenu (comme Margot du blog youmakefashion) il a su fédérer plus de 100  000 abonnés en moins d’un an avec son concept impactant. Ce qui est particulièrement intéressant sur ce compte, c’est la justesse du ton employé  : toujours amusant et jamais agressif envers les marques, ce qui est un exercice périlleux au vu du sujet traité.  davfit_coach_sportif

Au-delà de l’expertise acquise dans un cadre professionnel, l’expérience personnelle est tout aussi valorisée et légitime sur les réseaux sociaux. Prenons l’exemple d’Ella Mills, alias @deliciouslyella. Suite à la découverte de sa maladie chronique en 2011 (tachycardie posturale), elle décide de se soigner en changeant totalement de mode de vie et adopte une alimentation plus saine. Dans les années qui ont suivi, elle est devenue une véritable experte en alimentation alternative, un savoir qu’elle n’hésite pas à partager quotidiennement avec ses quelques 1,5 millions d’abonnés.  

deliciouslyella

Du point de vue annonceur, ces influenceurs sont très intéressants  : au-delà des audiences qu’ils peuvent cumuler en tant de nano ou macro-influenceur, selon leur audience, ils ont un pouvoir de prescription est très fort du fait de leur crédibilité.

Avant de lancer une campagne, il convient de se poser les bonnes questions. De quels moyens disposez-vous et sont-ils cohérents avec vos objectifs ? Si vous n’avez pas énormément de budget, ciblez plutôt des influenceurs nano ou micro (jusqu’à 10 000 abonnés) qui seront susceptibles de tester votre produit et de le partager sans contrepartie financière si celui-ci leur plaît.

Ensuite, interrogez-vous sur les caractéristiques de votre produit pour sélectionner au mieux les profils auxquels vous vous adressez. Conscients de la confiance que leur audience leur accorde, les influenceurs seront très exigeants quant à la sélection des marques avec lesquelles ils collaborent. Retenez donc bien qu’avant de les contacter il faut donc se poser sérieusement la question  « Mon offre est-elle suffisamment légitime pour trouver sa place dans ce contenu  ? ».

Maintenant que l’on connaît le pouvoir de prescription de ces influenceurs et la force de leurs contenus, on comprend mieux l’essor inexorable du marketing d’influence qui sera le nerf de la guerre dans les années à venir.

Pour en savoir plus sur les influenceurs, n’hésitez pas à consulter notre livre blanc à ce sujet  !

3 commentaires

Répondre à Charles Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


vous aimerez aussi...