load-icon
Doctissimo lance Doctipharma

Doctissimo lance Doctipharma, la plateforme de vente en ligne de médicaments

Marketing | Web

Doctissimo lance Doctipharma

Doctissimo a récemment annoncé  le lancement de Doctipharma, un site de e-commerce dédié à la parapharmacie et aux médicaments sans ordonnance. Alors que seuls 4% des Français ont déjà acheté des médicaments en ligne, le challenge peut paraître osé. Analyse.

Une plateforme pour réunir patients et pharmaciens

Doctissimo présente son nouveau site comme un moyen de rassembler les sites de pharmaciens d’officines pour leur permettre d’adapter leurs compétences de conseil et de vente au digital. Doctissimo se place comme un expert du numérique qui apporte son expérience aux pharmacies, leur épargnant notamment le temps et l’argent nécessaire au développement web et à la génération de trafic.

Vente et conseil sont donc les deux objectifs de Doctipharma. Sur le site, l’utilisateur peut rechercher des produits en fonction de différents critères (qualité de service, proximité, prix …) et conserver un historique de ses commandes et de ses conversations avec les pharmaciens. Les produits achetés peuvent être livrés à domicile ou retirés en officine. Plus qu’un site de e-commerce, Doctipharma fonctionne comme une véritable marketplace, à l’instar d’un Priceminister, par exemple.

La confiance par la notoriété

Le grand défi de Doctipharma sera de modifier les habitudes des français vis-à-vis des médicaments. Entre peur des contrefaçons et méfiance envers le net, seuls 4% des Français ont déjà acheté des médicaments en ligne.

Pour inverser cette tendance, Doctipharma compte sur la crédibilité de Doctissimo, site médical de référence pour nombre d’internautes depuis le début des années 2000. Le site compte également sur la transparence des produits, dont l’origine est garantie, ainsi que sur la discrétion et la confidentialité des données des utilisateurs.

La législation française, que Doctipharma affirme respecter, cherche également à rassurer les français quant à la vente en ligne de médicaments. Seules les officines physiques, et donc réelles, sont autorisées à vendre leur produits sur Internet, ce qui écarte la menace de vendeurs non professionnels.

Doctipharma l’ambitieux

Ces mesures légales, prises en juin dernier par la Ministre de la santé, ont ouvert un marché estimé à 9 milliards d’euros par an, avec notamment 4 000 médicaments sans ordonnance actuellement en vente. Ce secteur est également très concurrentiel : les officines sont limitées à une seule boutique en ligne pour vendre leurs produits. Alors qu’il existe 22 000 officines en France, Doctipharma s’attaque à un marché à la fois disputé et porteur. Pour preuve, un des concurrents du site, 1001 pharmacies, a réagi au lancement de Doctipharma en proposant un service de livraison à domicile en moins de 4 heures et 7 jours sur 7.

Avec un système économique basé sur un abonnement fixe mensuel (79€ par officine) accompagné d’une rémunération variable en fonction du volume d’affaires, Doctipharma compte actuellement moins de 10 officines parmi ses clients, là où 1001 pharmacies en compte plus de 250. L’objectif assumé du site est d’atteindre 10% du marché d’ici cinq ans, soit plus de 2000 officines. Tout un programme.

 

Actuellement, seuls des produits de parapharmacie sont en vente sur Doctipharma. La vente de médicaments ne sera rendue possible qu’au cours de l’été, mais le site affiche déjà une ambition à la hauteur de ce nouveau marché à conquérir. L’évolution de Doctipharma et des habitudes des français vis-à-vis de la vente de médicaments en ligne sera à surveiller de près dans les mois à venir.

 

Que retenir ?
– Doctipharma met en relation patients et pharmaciens
– Doctipharma regroupe tous les standards des sites de e-commerce
– Doctipharma s’attaque à un marché porteur au potentiel de 9 milliards d’euros par an

Sources :
http://blog.doctissimo.fr/doctissimo/sante-661508/lancement-doctipharma-22630755.html
http://www.lsa-conso.fr/doctipharma-vise-2-200-officines-clientes-d-ici-5-ans,167543
http://www.01net.com/editorial/612408/les-achats-de-medicaments-en-ligne-ne-decollent-pas/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


vous aimerez aussi...