load-icon
Choix hashtag marque

Hashtag et marques : quelle utilisation ?

Réseaux sociaux | Web

Popularisé par Twitter, le hashtag est devenu un élément familier du paysage des réseaux sociaux, en s’imposant notamment au concurrent Facebook. Retour sur une épopée contemporaine.

Hashtag : les #origines

Petit rappel préliminaire : un hashtag, c’est un « mot-dièse » (selon l’appellation du Journal Officiel), c’est-à-dire un mot auquel on a accolé un signe « # ». Il vient de la juxtaposition de « hash » (le dièse anglais) et de « tag » (mot-clé).

Le but : donner un sens particulier à sa prise de parole. Dans le cas de Twitter, un hashtag permet également de classer les tweets en catégories, que l’on parle de #SocialMedia, de #Nabila ou que l’on soit #Fatigué. Ainsi, les tweets publics peuvent être lus par des personnes faisant une recherche par hashtag, sans qu’elles soient nécessairement « followers » de la personne émettrice.

L’utilisation du « # » date des premiers pas de l’informatique moderne, puisque dans les années 70, il indiquait qu’une partie d’un code revêtait un caractère spécial. Mais la première appellation « hashtag » vient d’un bloggeur américain en 2007, qui soulignait l’utilité qu’aurait un tel outil sur Twitter. Cette utilité s’est rendue concrète grâce au hashtag « #sandiegofire », qu’utilisait un résidant de San Diego pour attirer l’attention du web sur les incendies ravageant la Californie cette même année.

Lorsque, en 2009, Twitter met officiellement en place le service des hashtags sur lesquels on peut cliquer pour apercevoir tous les tweets correspondants, un grand nombre de twittos s’exprimait déjà avec des hashtags. Ainsi, bien que très souvent assimilé à Twitter, le hashtag est loin d’être né dans la twittosphère, comme le montre cette infographie.

Hashtag : quelle utilisation pour les #marques?

Cette possibilité de soumettre un message à un internaute sans contact préalable a très vite constitué un vecteur de notoriété pour les marques. Au moment de communiquer en utilisant un hashtag, les marques peuvent recourir à deux principales méthodes : rebondir sur un hashtag existant ou en créer un spécifique à la marque.
Rebondir sur un hashtag qui a le vent en poupe permet à une marque d’assurer une audience conséquente à son message. Lorsque le tweet et le hashtag sont pertinents, assortis et drôles, ils ont davantage de chances de toucher leur cible.

Hashtag : tweet comme en 2000

Évidemment, lorsqu’un hashtag est populaire, les tweets s’accumulent et celui de la marque a de grandes chances de se voir noyé dans le flux global. Ainsi, l’enjeu pour les marques est de se tenir au fait des tendances pour rebondir sur l’actualité et donc sur les hashtags du moment, afin de répondre à la fois quantitativement et qualitativement.

Une marque peut également se tourner vers la création d’un hashtag qui lui sera directement assimilé et qui pourra, en cas de succès, apporter une grande visibilité à l’enseigne. Dans cette perspective, l’efficacité du message dépendra des twittos eux-mêmes, qui seront porteurs du hashtag. Pour inciter ces derniers à s’exprimer, les marques peuvent apporter un enjeu à la participation.

hashtag et marques

Cependant, composer avec la créativité des utilisateurs de Twitter n’est pas sans danger. Un hashtag n’est pas contrôlable et peut rapidement se trouver détourné de son objectif initial.

Hashtag bad buzz

L’utilisation des hashtags par les marques peut donc s’avérer chose délicate. Il n’existe pas de clé inconditionnelle de succès, tant la communication des marques sur les réseaux sociaux est liée à leur image et variera selon les enseignes. Les dérives potentielles de l’utilisation des hashtags contrebalancent l’obligation de présence des marques sur les réseaux sociaux.

Hashtag : quel futur?

Aujourd’hui, le hashtag n’est plus l’apanage du seul Twitter. Google +, dès sa sortie en 2011, utilisait les hashtags pour catégoriser les posts. Les autres réseaux sociaux ont également suivi la tendance : Instagram, Youtube, Pinterest, Linkedin … et enfin Facebook en juin 2013. La conquête de Facebook par le hashtag a sonné comme une victoire pour Twitter, qui imposait alors son mode de fonctionnement à son concurrent.

Mais aujourd’hui, la consécration du hashtag marque-t-elle une uniformisation des réseaux sociaux ? Rien n’est moins sûr, tant l’utilisation des hashtags sur Facebook est balbutiante. Le hashtag et ses succès sur Twitter semblent donc échouer sur Facebook et cela peut s’expliquer par les différences radicales qui existent entre les deux réseaux sociaux.

En effet, là où Twitter s’apparente à une plate-forme liée à la recherche de contenu et d’informations, Facebook sert davantage à garder une certaine relation avec ses contacts, à travers des publications, des photos et des vidéos que les utilisateurs tiennent à garder privées. La place du hashtag dans cet écosystème n’est donc pas évidente à trouver, d’autant que les utilisateurs de Facebook ne sont pas nécessairement les mêmes que ceux de Twitter.

À l’heure actuelle, la domination du hashtag ne semble crédible que sur les réseaux sociaux qui se prêtent à son utilisation. Or Facebook ne semble pas faire partie de cette catégorie. Mais face aux mutations de son audience, désertée par les plus jeunes, Facebook pourrait tenter d’ajouter à ses outils d’autres caractéristiques estampillées Twitter, comme on a pu le voir avec le rachat de l’application Instagram, ou encore le tout récent développement des « trending topics » (sujets à la une).

En attendant de voir comment l’avenir du hashtag s’écrira, vous pouvez trouver ci-dessous un mode d’emploi vous permettant de créer le juste hashtag pour atteindre une notoriété maximale.
Alors, avez-vous choisi le bon #hashtag ?

Choix hashtag marque

Sources :

http://twitter.about.com/od/Twitter-Hashtags/a/The-History-Of-Hashtags.htm

https://blog.twitter.com/2013/how-to-choose-a-hashtag

6 commentaires

  1. […] Une aubaine pour les marques qui s’intéressent de près à ce phénomène alliant visuel et viralité. Pour guider et encourager les annonceurs dans leur démarche esthétique, Instagram a publié un guide de bonnes pratiques à destination des marques : « The Instagram HandBook for Brands ». L’ouvrage recense 11 marques (Disneyland, GoPro, Nike Running …) qui utilisent la plateforme pour communiquer de façon créative. Ce « handbook » propose également 10 exemples d’utilisation judicieuse de hashtags sur Instagram. Retrouvez à ce sujet un article global sur l’historique et l’utilisation du « mot-dièse ». […]

Répondre à Les marques sur Instagram : mode d’emploi Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


vous aimerez aussi...