load-icon

Observatoire Marketing d’Influence et Digital : 3 choses à retenir

Influence | Réseaux sociaux

Observatoire Marketing d'influenceEn mai dernier, l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) a présenté les résultats du projet « Observatoire « Marketing d’influence : les bonnes pratiques ».

Plus de 500 campagnes d’influence réalisées sur différents réseaux sociaux ont été analysées par l’ARPP en 2018 afin d’en dégager un certain nombre de pratiques à respecter, à destination des professionnels (marques, agences, médias et influenceurs). Voici 3 points à en retenir :

Masquer c’est tromper

12 % des contenus analysés par l’ARPP n’indiquent pas l’existence d’un partenariat entre l’influenceur et la marque. C’est trompeur pour le consommateur, et ça tombe sous le coup du pénal. Le partenariat doit être clairement identifié et identifiable par le consommateur.

Cela passe par exemple par l’utilisation d’un hashtag clair : #collaboration, #sponsorisé… mais également par une formulation sans équivoque : les formules alambiquées telles que « On m’a proposé de tester », « J’ai été contacté pour », « Merci à la marque pour » sont à bannir. De la même façon, noyer un hashtag #Ad pour « advertisement » en anglais, à la fin du post dans un nuage de mots-clés : c’est non.

C’est pour éviter ces dérives qu’Instagram, par exemple, donne la possibilité de taguer un partenaire commercial.

bonne-pratique-ARPP

Contrôler, oui, mais pas à tout prix !

L’influenceur est suivi pour ses prises de parole fortes. Si le discours de marque doit être contrôlé, l’influenceur doit pouvoir garder cette liberté de ton et d’expression qui lui est chère et qui rassemble sa communauté !

ARPP-authentique

Si la marque décide d’exercer un contrôle prépondérant sur le discours axé sur le produit / service, ainsi qu’une validation du contenu avant la mise en ligne, la publication sera alors considérée comme une publicité classique et soumises aux règles déontologiques qui s’y appliquent.

Le contrat, tu respecteras

Comme pour toute collaboration commerciale, un contrat doit être établi entre l’influenceur et la marque. Il est conseillé d’intégrer les bonnes pratiques au contrat, pour ne pas laisser de doute planer. L’agence de communication qui accompagne la marque est garante du respect de ces bonnes pratiques par l’influenceur. Le maître-mot ? La transparence d’un bout de la chaîne à l’autre. C’est un contrat gagnant-gagnant pour tout le monde : pour la marque, pour l’influenceur, et pour la communauté. Ce n’est qu’en produisant un contenu de qualité, original et authentique, que l’on peut remporter l’adhésion des consommateurs.

Face à l’explosion du marketing d’influence, la professionnalisation est incontournable. Loin d’être un frein à l’influence, elle permet de préserver la confiance entre les marques et les consommateurs. Sponsorisée ou pas, une campagne réussie est une campagne transparente, authentique, et de qualité. Vous cherchez une agence pour vous accompagner dans l’influence ? Contactez-nous !

À retenir

  • 69 % des campagnes d’influence se déroulent sur Instagram
  • 55 % des campagnes commerciales sont bien identifiées, 33 % des contenus analysés par l’ARPP pourraient améliorer leurs pratiques

4 commentaires

    • Bonjour à tous, Je m’appelle Andre Douglas,
      Je suis séropositif depuis trois ans avec ma petite amie, mais aujourd’hui je suis heureux d’être séronégatif avec l’aide de la phytothérapie du Dr O.water, le grand guérisseur. Je naviguais sur Internet à la recherche d’aide lorsque je suis tombé sur un témoignage partagé par quelqu’un sur la façon dont le Dr O.water l’avait guéri du vih. J’ai toujours cru qu’il y avait une solution à tout problème. Je suis à Bedum, aux Pays-Bas, mais j’ai fait de mon mieux pour m’assurer de parler au Dr O.water parce que j’avais tellement besoin de recevoir son traitement. Heureusement pour moi, j’ai reçu le médicament et je l’ai utilisé selon les instructions. Le Dr O.water m’a fait sourire avec sa phytothérapie. Je suis tellement heureux aujourd’hui que nous ayons quelqu’un comme ce grand guérisseur là-bas. Alors mon peuple, veuillez contacter ce guérisseur sur son email: DRWATERHIVCURECENTRE@GMAIL.COM ou WhatsApp: +2349050205019. Il peut également guérir l’herpès, l’hépatite B, l’hépatite C, le VPH, le diabète, le cancer, l’asthme et plus

  1. Pensez-vous que l’herpès a un traitement permanent? Je m’appelle Antonio Jefferson Cole, je suis à Salt Lake City, Utah. J’ai dépensé beaucoup d’argent chaque semaine pour acheter le populaire Valtrex et parfois l’Acyclovir, afin de supprimer mes poussées d’herpès, comme cela m’a été prescrit à l’hôpital. Quiconque a l’herpès peut en témoigner, avec toutes les douleurs et les symptômes embarrassants. Malheureusement, j’ai découvert que ces produits recommandés par les hôpitaux ne sont souvent pas efficaces pour résoudre le problème, mais vous font plutôt dépenser tout votre argent. Le remède à base de plantes DR.WATER ira à la racine de la cause et vous guérira complètement plutôt que de supprimer les épidémies avec des médicaments. Et vous serez plus heureux, en meilleure santé et sans épidémie. Il a également des plantes médicinales qui peuvent guérir le VIH, le VPH, l’hépatite, etc. Il est le plus grand de tous les guérisseurs à base de plantes. Son email est DRWATERHIVCURECENTRE@GMAIL.COM et son numéro Whatsapp: +2349050205019. Vous pouvez le contacter et obtenir une guérison permanente de votre herpès génital et buccal ou du VIH SIDA ou du cancer du poumon ou de la maladie d’Alzheimer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


vous aimerez aussi...