load-icon
Femme réseaux sociaux mobile santé healthcare patient thérapie

Les réseaux sociaux : un nouvel espace de thérapie pour les patients ?

Influence | Réseaux sociaux | Web

Femme réseaux sociaux mobile santé healthcare patient thérapie Groupes Facebook, fonctionnalités interactives via les stories… Les réseaux sociaux offrent une multitude d’outils permettant aux malades de sensibiliser, de faire connaître leur maladie et de se retrouver pour échanger.

Trop longtemps resté un sujet tabou, la parole autour des pathologies et du handicap se libère dans l’espace public, en partie grâce à des mouvements tel que le #EggHeadChallenge qui circule sur les réseaux sociaux ou au projet « Behind the scars ».

Avec l’explosion du web communautaire, les mentalités ont évolué vite et c’est tant mieux  ! La digitalisation et l’accès facile à l’information constituent une opportunité considérable pour les marques qui évoluent dans le domaine de la santé  : à condition d’analyser correctement ce bruit, elles sont en mesure d’identifier les sujets lesquels communiquer pour être en phase avec leur cible.

Nous pouvons nous avancer à dire que les plateformes digitales constituent un espace de thérapie à part entière pour les malades  qui y trouvent de nombreux avantages :

  • Une expression libre qu’ils n’ont pas toujours avec leurs proches ou au travail.
  • Des groupes de soutien et d’entraide avec d’autres patients.
  • Des conseils et recommandations se basant sur l’expérience des uns et des autres.

Comme tout type de sujet sur les réseaux sociaux, on trouve dans ces conversations des influenceurs dont la voix porte. Leur prise de parole juste et forte au sujet de leur maladie ou de leur handicap leur permet de fédérer une audience particulièrement attentive. Ils créent ainsi des espaces de soutien à part entière en se positionnant comme un « patient expert * » digital.

Parmi les socionautes populaires qui font parler d’eux en ce moment il y a Lizzy Howell. Cette adolescente américaine de 17 ans souffre d’anxiété, d’hypertension intracrânienne et  d’obésité depuis son plus jeune âge. Mais elle est avant toute chose une passionnée de danse qui brise tous les stéréotypes. Qui a dit qu’elle ne pourrait pas danser Casse-Noisette  ? Pas elle en tout cas  ! Elle partage sa passion avec ses abonnés (@lizzy.dances), inspirant au quotidien son audience par sa force de caractère et sa capacité de discernement face aux quelques commentaires désagréables à son encontre.

Un autre bel exemple de résilience est le compte de Cacsmy Brutus, alias Mama Caxx. A l’âge de 14 ans, elle est atteinte d’un sarcome ostéogène (cancer des os et du poumon). Alors qu’on ne lui annonçait que quelques semaines à vivre, elle affronte courageusement la maladie : un combat qu’elle gagnera mais qui lui coûtera sa jambe droite. Aujourd’hui, au-delà d’être une fashionista suivie par 167  000 abonnés, sa capacité à positiver force le respect de son audience avec laquelle elle trouve toujours le temps d’échanger.

On sait déjà que les influenceurs fédèrent une audience fidèle et attentive (si ce n’est pas votre cas, il est grand temps de consulter notre livre blanc à ce sujet). Toutefois, cela prend une autre dimension lorsqu’on s’intéresse au domaine de la santé. Dans les groupes Facebook, en commentaire des publications ou encore sur les forums spécialisés, chaque jour des milliers de messages sont échangés. Les marques qui prennent le temps d’écouter et d’engager ces conversations comprennent mieux leur environnement et auront toujours un temps d’avance.

* On appelle ainsi le patient qui a acquis de solides connaissances de sa maladie au fil du temps, grâce notamment à l’éducation thérapeutique.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


vous aimerez aussi...